EHPAD de Belley (01)

Centre Hospitalier Bugey Sud

Le nouveau Centre Hospitalier Bugey Sud a fait l’objet d’une vaste opération de construction sur un site de 4,4 hectares situé à Belley, dans le département de l’Ain. Livré en juin 2020 et mis en service à l’automne, il est constitué de 2 bâtiments totalisant 24 000 m² (Conception architecturale par CHABANNE – Réalisation par LEON GROSSE).
L’hôpital comporte 102 lits en Médecine-Chirurgie-Obstétrique et 48 lits de Soins de suite et de Réadaptation.

L’EHPAD propose 185 lits et places de séjour permanent pour des personnes âgées qui peuvent être autonomes ou semi-autonomes, valides ou semi-valides, ou bien dépendantes physiquement et/ou psychiquement. 
Les différents espaces de vie et d’hébergement se développent dans un bâtiment de 2 étages ouvert sur son environnement avec des espaces très lumineux :
– en rez de chaussée : la « Place du village » qui constitue le coeur de vie de l’établissement, le secteur administratif, le Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA), 3 Unités de Vie réservées aux personnes souffrant de la Maladie d’Alzheimer ou autres maladies neurodégénératives (UVA), 1 Unité de Vie standard (UV).
– en R+1 : le 1er module de 2 UV.
– en R+2 : le 2ème module avec 2 UV.

Les résidents de l’EHPAD bénéficient de nombreux espaces extérieurs : 2 grandes terrasses en étage, un jardin sécurisé pour chaque UVA, un jardin dédié au PASA, le grand parc qui entoure le bâtiment. Ils sont pour l’instant aménagés à minima.

Le CH Bugey Sud et la direction de l’EHPAD ont fait appel à La Vie en Roses pour accompagner l’équipe-projet dans la conception d’un projet d’aménagement paysager global et cohérent de ces espaces extérieurs.
Le « Jardin de Vie » sera créé en totale cohérence avec le projet thérapeutique de l’EHPAD, et aura pour finalité d’apporter bien-être et apaisement par la nature.

Les principaux objectifs de ce projet sont les suivants : 
– créer de véritables lieux de vie supplémentaires, qui soient beaux, agréables, ergonomiques, fonctionnels, adaptés.
– favoriser l’appropriation de ces espaces par les résidents, leurs visiteurs et les équipes.
– faire du « Jardin de Vie » de l’établissement un outil thérapeutique proposant une approche passive ou active, support d’activité de stimulations diverses.

Projet en cours de conception